Interview de Monsieur victor Oben Enoh consul général de la République du Cameroun à Paris

Monsieur victor Oben Enoh consul général de la République du Cameroun à Paris.  Auparavant, vous avez été pendant  05 ans au cabinet du Ministre délégué auprès du Ministre des relations extérieures chargé de la coopération avec le Commonwealth après avoir servi pendant 17 ans en tant que chef de protocole des Premier ministre Peter MAFANY MUSONGE, Ephraïm Inoni  et Philemon Yang. Vous avez aussi donné votre expertise en dispensant les cours  à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC)

Quelles sont les caractéristiques de la circonscription du Consulat général du Cameroun à Paris ?

Merci,

Je suis M. Victor OBEN ENOH, consul général de la République du Cameroun à Paris, avec juridiction sur les départements suivants : l’Aisne, l’Allier, les Ardennes, l’Aube, le Calvados, le Cher, la Côte-d’Or, les Côtes-d’Armor, le Doubs, l’Eure, l’Eure-et-Loir, le Finistère, l’Ille-et-Vilaine, l’Indre, l’Indre-et-Loire, le Jura, le Loir-et-Cher, la Loire-Atlantique, le Loiret, le Maine-et-Loire, la Manche, la Marne, la Haute-Marne, la Mayenne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, le Morbihan, la Moselle, la Nièvre, le Nord, l’Oise, l’Orne, le Pas-de-Calais, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire, la Sarthe, Paris, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, les Deux-Sèvres, la Somme, la Vendée, la Vienne, les Vosges, l’Yonne, le Territoire de Belfort, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise.

Ma circonscription est le miroir de la diversité Camerounaise, et la communauté Camerounaise est ici à l’image de ces territoires divers ; c’est une communauté jeune, de 40 ans de moyenne d’âge, entreprenante. Mais de l’autre côté du spectre, il y a les populations plus âgées ou plus fragiles, dont les jeunes qui viennent tenter leur chance en France, et que le Consulat accompagne notamment à travers les conseils, mais également en soutenant les associations parce que cette communauté entreprenante est également marquée par les valeurs de solidarité.

 

Quel bilan tirez-vous de votre action depuis votre de prise de fonctions ?

Au niveau de la politique consulaire, je retiens d’abord la très forte volonté de modernisation de la politique d’accueil consulaire. À commencer par la rénovation de locaux et une plus forte volonté d’écoute. Je dis toujours à mes équipes que nous sommes là pour appliquer des normes, mais une norme ne vaut que si elle se réfère à une situation individuelle. Cela nous oblige aussi à être plus disponibles, et à ce titre, je suis fier d’annoncer que pour les passeports, le délai de délivrance a été fortement réduit.  Nous travaillons aussi sur la gestion des temps d’attente à travers la prise de rendez-vous sur notre site www.cameroon-consulat.org, qui permet aux usagers d’éviter d’attendre longtemps dehors et de savoir combien de temps ils vont attendre sur les différents guichets.

Cette modernisation passe également par une meilleure accessibilité téléphonique et une écoute de nos concitoyens.

Je remercie la plateforme associative L’UNION DES CAMEROUNAIS DE L’ETRANGER qui nous a fait des remontés positive des présidents d’associations qui saluent unanimement tout ce qui a été mis en place pour satisfaire les camerounais de ma circonscription à savoir :

La présence régulière d’un vice consul à l’extérieur pour régulier le flux et faire respecter les usagers prioritaires à savoir femmes enceintes, personnes âgées et les handicapés. La courtoisie, l’écoute, des agents consulaires

Au-delà de ces remontés de la consultation fait par L’UNION DES CAMEROUNAIS DE L’ETRANGER, nous regardons aussi très attentivement, et très régulièrement ce que les gens mettent sur les réseaux sociaux concernant la qualité de nos services. Je suis heureux de constater que nous sommes systématiquement au-delà de 4 sur 5.