Le président du REP-COD rencontre le président de l’UCE à Paris

Profitant de la rencontre des camerounais de la diaspora en France, organisée avec le soutien l’union des Camerounais de l’Etranger à l’Ambassade du Cameroun à Paris le 18 septembre 2020 ,  l’honorable Henri Louis Ngatcha, député à l’Assemblée National du Cameroun, s’est entretenu avec le Président de l’Union des Camerounais de l’Étranger, Eric Golf KOUATCHOU.

Cette rencontre a permis au Président du Réseau des Parlementaires Diaspora, Coopération Décentralisées et Transfrontalières, de présenter au Président de l’Union des Camerounais de l’Étranger, Eric Golf KOUATCHOU, le nouveau réseau parlementaire dédié à la diaspora.

Le Président de l’Union des Camerounais de l’Étranger, a salué cette initiative de l’assemblée nationale et encourage vivement ce type de concertations avec d’autres hauts responsables en charge de la diaspora . L’Union des Camerounais de l’Étranger est disponible et engagée à apporter toute sa contribution au Réseau des Parlementaires Diaspora, Coopération Décentralisées et Transfrontalières, dans la conception, la gestion des stratégies concertées et adéquates afin de trouver des solutions aux principales doléances de la Diaspora.

Par ailleurs, l’honorable Henri Louis Ngatcha a promis que le REP-COD viendra à la rencontre des camerounais vivant en France dès que les conditions sanitaires le permettront.

Il est à noter que l’Union des Camerounais de l’Étranger a été créé en 2015 et fédère des associations constituées par des personnes dont le Cameroun est le pays d’origine. Elle regroupe 108 associations ou fédérations d’associations structurées sous le statut loi 1901 dont la majorité ont leur siège en Ile de France, le reste des représentants se répartit entre différentes villes de province .

 

Prolongement du Conseil des Maliens de France créé en 1992, le HCMF est issu de la Conférence Nationale que a institué un organe  consultatif dénommé Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (H.C.M.E). Au delà de la diversité de ses objectif nous retiendrons que le HCMF vise à assurer une représentation de l’ensemble des maliens de France à poser les bases de la construction d’une « double citoyenneté ».

 

Objectifs
  • Créer et maintenir un contact étroit entre les Camerounais de l’étranger et du Cameroun;
    – Promouvoir l’unité et la solidarité entre les Camerounais de l’Etranger ;
    – Jouer le rôle de médiateur des Camerounais de la diaspora vis-à-vis des institutions officielles ;
    – Défendre les intérêts des Camerounais de la diaspora etc…

la diaspora camerounaise a  une part non négligeable dans l’afflux des capitaux, et des investissements dans le pays. Cependant elle souffre de plusieurs maux dont celui de la double nationalité. En fait, il est impossible pour les camerounais de jouir d’une double nationalité, en vertu d’une loi datant de l’époque du premier Président du Cameroun, Ahmadou Ahidjo.

En principe cette loi devenue caduque n’a plus sa raison d’être, d’autant plus qu’elle limite l’épanouissement des camerounais de la diaspora. Il faut aussi noter que le pays ne dispose pas d’un outil susceptible de canaliser à son profit, l’énergie de sa diaspora tel qu’un ministère ou tout au moins une direction dédiée spécifiquement à celle-ci.