La carte de résident en France

La carte de résident en France

Les citoyens étrangers peuvent obtenir des permis de séjour longs en France. Ces permis de séjours long, allant de 10 ans à une durée indéterminée, sont divisés en trois catégories :

  • la carte de résident,
  • la carte de résident longue durée – UE
  • la carte de résident permanent.

Ces cartes de séjour peuvent être vues comme l’étape intermédiaire entre les cartes de séjour temporaire et la citoyenneté française.

Dans ce guide on vous explique qui peut obtenir une carte de résident et comment il faut faire.

La carte de résident

En tant qu’étranger, on peut bénéficier d’une carte de résident de 10 ans, sous certaines conditions. Cette carte, qui permet de travailler et d’habiter en France, peut être délivrée dès l’arrivée en France ou à l’expiration d’une carte de séjour temporaire. Pour être éligible à cette carte, vous devez :

  • Soit être marié(e) à un ou une personne française.
  • Soit être l’époux(se) ou l’enfant de moins de 19 ans d’un étranger titulaire d’une carte de résident, entré en France par regroupement familial ET vous devez être en France de façon régulière depuis au moins 3 ans.
  • Soit être parent d’un enfant français et détenir la carte de séjour vie privée et familiale.
  • Soit être réfugié (statut de l’OFRPA) ou apatride
  • Soit être, ou être membre de la famille d’une personne, bénéficiaire d’une indemnité d’accident de travail par un organisme français.
  • Soit être victime de violences conjugales, de traite d’être humain ou de proxénétisme.
  • Soit être ancien combattant ou légionnaire.

Si vous êtes dans un de ces cas, vous pouvez consulter ce site pour prendre connaissance des justificatifs nécessaires. Dans la plupart des cas, il faut faire la demande de carte de résident dans les 2 mois avant l’expiration de votre titre de séjour auprès de la préfecture

 

La carte de résident longue durée – UE

Si on réside de façon légale et ininterrompue depuis au moins 5 ans en France ou on peut obtenir une carte de résident de longue durée – UE. Cette carte est valable 10 ans et elle permet de travailler, elle permet également de séjourner pendant plus de 3 mois sans visas dans la plupart des autres pays européens. Pour l’obtenir, vous devez avoir séjourné au moins 5 ans en France avec un ou plusieurs des titres de séjour suivants :

  • Le visa de long séjour valant titre de séjour
  • La carte de séjour temporaire visiteur
  • Carte de séjour temporaire/pluriannuelle vie privée et familiale(hors protection subsidiaire, dépôt de plainte pour certaines infractions et témoignage dans une procédure pénale)
  • Carte de séjour temporaire/pluriannuelle salarié
  • Carte de séjour temporaire/pluriannuelle entrepreneur/profession libérale
  • Carte de séjour pluriannuelle passeport talent(hors mission)
  • Carte de résident

De plus, vous devez être resté pendant 5 ans en France de manière ininterrompue (sauf 10 mois maximum sur les 5 ans, pas plus de 6 mois consécutifs). Vous devez aussi avoir une assurance maladie, vous devez avoir des revenus de plus de 1539,42 €/mois sans compter les allocations (RSA, allocations famille …).

Cette carte coûte 225€ et vous devez faire la demande auprès de la préfecture dans les 2 mois précédant la date d’expiration de votre titre de séjour. Pour connaitre les documents à fournir et les détails c’est par ici.

 

La carte de résident permanent

Si vous eu deux cartes de résident, ou deux carte de résident permanent longue durée – UE pendant 10 ans, vous pouvez demander une carte de résident permanent. Vous pouvez aussi faire la demande si vous avez eu une seule de ces deux cartes mais que vous avez plus de 60 ans.

La carte de résident permanent vous ouvre un droit au séjour inconditionnel et permanent en France (sauf menace à l’ordre public).

Cette carte coûte 180€ et vous devez déposer votre demande à la préfecture (ou la sous-préfecture) dans les 2 mois précédant l’expiration de votre carte. Tous les détails ici.

 

 

Voilà les 3 moyens de devenir résident de longue durée en France. Ces 3 statuts ouvrent également la porte vers la naturalisation française.