ELECAM en Espagne

 

L’élection présidentielle 2018 aura lieu dans quelques jours et l’organisme qui s’en occupe, ELECAM (Elections Cameroon) se dit prêt pour. Les Camerounais de tous bords vont choisir ce Dimanche 7 Octobre 2018 le locataire du palais d’Etoudi pendant les 7 années avenir, rappelons-le, 9 candidats sont en lice pour se partager les environs sept millions de personnes inscrites sur les listes électorales. La diaspora camerounaise représente environ cinq millions d’âmes et plus de dix-neuf milles trois cent (19300) votants repartis dans tous les pays du globe serait tout naturellement de la partie.

Dans sa mission de faire participer le maximum de personne au vote, ELECAM a mis le cœur à l’ouvrage et a lancé depuis Septembre une grande campagne de sensibilisation à travers les représentations diplomatiques du Cameroun  en étranger. Du Gabon en aux Etats-Unis en passant par la Tunisie et la France, les camerounais sont appelés massivement à prendre part au vote.

(suite…)

Cameroun : les transferts d’argent de la diaspora ont culminé à 585 milliards de francs Cfa en 2015

(Investir au Cameroun) – Les fonds transférés par les membres de la diaspora camerounaise vers leur pays d’origine ont culminé à 1,2 milliard de dollars US en 2015, soit près de 585 milliards de francs Cfa, a annoncé la société britannique WorldRemit. Le leader mondial du transfert d’argent digital précise dans son communiqué qu’il tient cette statistique de la Banque mondiale.

Calculette en main, ce chiffre représente environ 33% du budget d’investissement public (BIP) du pays pour l’année 2016 (1500 milliards FCfa), plus de 60% des financements nécessaires pour l’implémentation du plan d’urgence triennal du gouvernement camerounais (900 milliards de FCfa), ou près de 120% des financements recherchés pour la construction du barrage de Natchigal (400 milliards de FCfa), d’une capacité de 400 MW, en gestation au Cameroun.

Sur une période de 2 ans, ces transferts de la diaspora camerounaise ont plus que doublé, puisqu’ils étaient de seulement 218,7 milliards de francs Cfa en 2013, contre 181 milliards de francs Cfa en 2009, selon les statistiques de la Division de la balance des paiements du ministère des Finances.

A en croire cette dernière source, jusqu’en 2013, la zone CEMAC était le principal point de départ de ces transferts de la diaspora camerounaise, avec 38% des envois enregistrés cette année-là, contre 27% pour la France, 15% pour les Etats-Unis et 20% pour le reste du monde. Ces fonds, apprend-on, servent majoritairement à assouvir les besoins élémentaires des familles restées au pays.

«Ces transferts d’argent depuis l’étranger jouent un rôle prépondérant pour l’économie du Cameroun», souligne WorldRemit, qui vient de lancer son service de transfert d’argent digital dans le pays, grâce à un partenariat avec la filiale camerounaise du groupe bancaire ivoirien Banque Atlantique.

Ce dynamisme observé sur le segment du transfert d’argent par la diaspora camerounaise, laquelle compte en son sein 40% de la main d’œuvre hautement qualifié du pays, selon des sources autorisées ; justifie l’intérêt croissant des opérateurs du transfert d’argent pour le Cameroun.

En effet, à côté des nouveaux arrivants sur ce marché que sont WorldRemit et Afrimarket (transferts cash to goods), les mastodontes tels que MoneyGram et Western Union se livrent une concurrence farouche sur le marché camerounais depuis quelques années.

Mais à côté d’eux, il faut désormais compter l’opérateur local Express Union, leader du transfert domestique, qui a étendu son réseau à l’Afrique de l’Ouest et à la zone Cemac, espace communautaire duquel part environ 38% des transferts d’argent de la diaspora camerounaise.

Selon l’ONG internationale PlaNet Finance, les volumes de transferts d’argent effectués par l’ensemble de la diaspora africaine pourraient être plus élevés que leur niveau actuel, si les coûts des transactions diminuaient.

Aussi, cette ONG a-t-elle lancé, en octobre 2013, l’Initiative d’amélioration des transferts d’argent des migrants vers l’Afrique, avec le concours de l’Union postale universelle (UPU), sur financement de l’Union européenne.

Cette initiative d’une durée de 36 mois, apprend-on, vise à rendre moins chers les transferts d’argent de la diaspora africaine, lorsqu’ils sont effectués via le réseau des services postaux publics. L’ambition, au terme du projet, apprend-on, est de réduire ces coûts de 30% et, par conséquent, multiplier les volumes de ces transferts.

Brice R. Mbodiam

Reunion interministérielle relative à la gestion des étudiants boursiers camerounais à l’étranger

Le Jeudi 20 septembre 2018, sous l’impulsion de la Cellule de Suivi et de la Direction des Camerounais à l’Étranger du Minrex, il s’est tenu la 2e reunion interministérielle relative à la gestion des étudiants boursiers camerounais à l’étranger. Cette reunion a connu la participation du MINESUP, du MINFI, du MINFOPRA, du MINFOP et du MINJEC.
Il s’agissait pour ces differentes administrations de faire le point sur l’état de paiement des complements de bourse des etudiants camerounais à l’étranger et de proposer des strategies pour un solutionnement durable de la question.

With the impetus of the Follow-Up Unit and the Department of Cameroonians Abroad, Foreigners in Cameroon and Migratory Issues at MINREX, the second interministerial meeting on the management of Cameroonian scholarship recipients abroad took place on September 20, 2018. Attending stakeholders were MINESUP, MINFI, MINFOPRA, MINEFOP and MINJEC.
These administrations were invited to report on the complement of funds to be disbursed to these recipients, and to suggest strategies for a long-term solution to this matter.

 

Le Gouvernement réagit sur CAMEROUNAISES REDUITES A L’ESCLAVAGE AU KOWEÏT

APRÈS NOTRE  INDIGNATION  ET ACTION , le Gouvernement a immédiatement réagit,

AFFAIRE DES 11 CAMEROUNAISES REDUITES A L’ESCLAVAGE AU KOWEÏT.
La réaction prompte du Gouvernement!

PRESS RELEASE ON THE SITUATION OF THE 11 CAMEROONIANS LADIES, VICTIMS OF MODERN SLAVERY IN KUWAIT. Prompt reaction of the Government of Cameroon.

Tournée de sensibilisation citoyenne à travers l’Espagne

Depuis le 14 septembre, les responsables nouvellement nommés à l’ Ambassade du Cameroun à Madrid vont à la rencontre des camerounais vivant en Espagne pour faire connaissance, évoquer les sujets d’actualité (élection présidentielle et crise anglophone notamment) et régler des formalités consulaires.

Awareness and citizen mobilization tour through Spain.

Since september 14th, 2018, newly appointed officials at the Embassy of Cameroon in Madrid, are meeting with cameroonians living in Spain.
The aim was to get to know the Cameroonian community , to discuss the difficulties they are facing, to enlighten them on current issues in the country (the anglophone crisis and presidential election) and accomplish some consular formalities.

LE CAMEROUN FAIT LA GASTRO-DIPLOMATIE

La fierté d’un pays c’est son identité propre, et dans identité propre il y a beaucoup d’éléments parmi lesquels l’on retrouve l’art culinaire.

LE CAMEROUN FAIT LA GASTRO-DIPLOMATIE

Faire valoir le Cameroun à travers le monde, lui donner une visibilité et une résonance à tel point que personne ne pourra l’ignorer c’est la mission assigner à la diplomatie. Et pourquoi ne pas utiliser la gastronomie pour remplir cette mission afin de donner un écho mondial à notre beau pays ? Comment utiliser notre culture alimentaire pour se faire connaitre ? C’est à ces questions qu’a répondu notre diaspora européenne.

(suite…)

PATRICE NOUMA FUSTIGE LA DIASPORA

Cameroun mon beau pays…….

Dans une vidéo récemment mise en ligne, ce Camerounais vivant aux Etats-Unis et fermement opposé au régime siégeant à Yaoundé a donné son avis sur la diaspora Camerounaise, il n’a pas mâché ses mots, il a utilisé son langage de tous les jours que certains trouvent franc et d’autres trouvent rempli d’arrogance.

PATRICE NOUMA dit de la diaspora Camerounaise (surtout ressortissant du Cameroun dit francophone) qu’elle est irresponsable, qu’elle est criminel et rempli de vices, qu’elle ne connait que commenter et faire le ‘’KONGOSSA’’ mais est très muette quand il faut agir, elle ne sait pas construire. Il dit que les ‘’diasporiens’’ Camerounais sont jaloux d’eux même, ils ne se serrent jamais les coudes et ne sont présent que quand la situation est devenu irréversible, et à ce moment il (la diaspora) commence à dire « wayyee…..Hoorrs ».Il a parlé du cas CLARISSE VALERIE et se désole du comportement insouciant de ses frères et sœurs Camerounais(es) qui non même pas eu la volonté d’aider cette femme psychologiquement atteinte, et qui n’avait besoin que d’un soutien moral.

(suite…)

LE CAMEROUN NOMME DE NOUVEAUX AMBASSADEURS EXTRAORDINAIRES ET PLÉNIPOTENTIAIRES.

Un ambassadeur est un représentant d’un Etat auprès d’un autre ou d’une organisation internationale. C’est le rang le plus haut au sein de la hiérarchie diplomatique.

Pour ceux qui ne le savent pas, il y a trois grands types d’ambassadeur :

-Les ambassadeurs itinérants qui ne sont à la tête d’aucune ambassade ;

-Les ambassadeurs qui sont à la tête d’une ambassade mais ont des pouvoirs limités ;

-Les ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires qui sont à la tête d’une ambassade et disposent de tous les pouvoirs de négociation de l’Etat dont ils sont les représentants ou mandataires.

C’est donc pour représenter pleinement le gouvernement camerounais par la voie diplomatique que le Chef de l’Etat son Excellence PAUL BIYA a signé ce 18 septembre 2018 des décrets nommant quatre AMBASSADEURS EXTRAORDINAIRES ET PLENIPOTENTIAIRES.

Il s’agit de Mme ONDOUA ATEBA, née NGAETO ZAM EDITH FELICIE nommée Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Cameroun auprès de la République GABONAISE ; de M. TCHATCHOUWO VICTOR nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Cameroun auprès de la République de TURQUIE ; de M. MOHAMAN SANI TAMINOU nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Cameroun auprès de la République du TCHAD ; et enfin, de M. FOTABONG Albert NJOTEH nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Cameroun auprès de ROYAUME UNI DE GRANDE-BRETAGNE ET D’IRLANDE DU NORD.

(suite…)

ELECAM LIVRE LE MATÉRIEL ÉLECTORAL A LA DIASPORA

L’élection présidentielle Camerounaise du 07 octobre prochain (2018) arrive à grande enjambée, pendant que les candidats se partagent et justifient leurs programmes aux Camerounais des quatre coins du globe, l’organe organisatrice ELECAM (élections Cameroon) elle aussi déploie son arsenal pour faire participer le maximum de votant. Et comme tout le monde le sait, le Cameroun a une très dynamique qui contribue aussi bien dans l’économie Camerounaise et dans la valorisation de sa culture, et de ce fait, elle (la diaspora) a un droit de regard très particulier sur la gestion politique du pays ; et c’est en reconnaissance de ce droit que la direction des élections a commencé à installer les bureaux de vote pour la diaspora Camerounaise. Les Camerounais de la diaspora voteront dans 64 bureaux de vote repartir dans l’ensemble des représentations diplomatique du Cameroun. La toute première représentation diplomatique Camerounaise à recevoir le matériel électoral dédié aux prochaines élections présidentielles est celle de BERLIN (Allemagne) suivi un peu plus tard par celle de BRUXELLE (Belgique).

ELECAM LIVRE LE MATÉRIEL ÉLECTORAL A LA DIASPORA

Les camerounais de la diaspora (comme tous les autres Camerounais) auront la responsabilité de choisir parmi les neuf candidats celui qui serait locataire du Palais d’ETOUDI pendant les prochaines années.

Extrait de mon interview sur STV

Interview de M. Eric Golf KOUATCHOU fondateur de l’UCE